Contactez-nous

Notre objectif est de répondre dans les 48 heures. Si votre demande est urgente, nous vous recommandons de nous appeler au +353 1 709 9000
Vos données personnelles ne seront utilisées que pour vous contacter dans le cadre de votre demande..



S'il vous plaît entrez le mot que vous voyez dans l'image ci-dessous::



Je souhaite recevoir des mises à jour de LED Group ROBUS sur les produits et services, les promotions, les offres spéciales, les actualités et les événements par e-mail.


Vos données personnelles ne seront utilisées que pour vous contacter occasionnellement à des fins de marketing.
LED Group ROBUS s'engage à protéger vos données en toute sécurité.
Vos données seront partagées avec Campaign Monitor, une application de marketing par courriel en ligne.
Vos données ne seront pas partagées avec des tiers.
Vous pouvez changer d'avis à tout moment en envoyant un courrier électronique à l'adresse dataprotection@robus.com ou en suivant simplement le lien de désabonnement fourni dans les courriels de marketing que vous recevez de notre part.
Pour plus d'informations, veuillez-vous reporter à notre Politique de confidentialité et cookies.




Éblouissant ? - UGR et EN 12464-1 pour les bureaux

Pourquoi l'éblouissement est-il un élément important ?

L'éblouissement non contrôlé augmente la fatigue, le risque d'erreurs, et par conséquent les accidents, que ce soit au travail ou à la maison.

Il est généralement divisé en deux catégories : l'éblouissement invalidant et l'éblouissement d'inconfort.

Nous avons tous fait l'expérience de l'effet aveuglant d'un éblouissement invalidant, que ce soit à cause d’une voiture en plein phares sur une route de campagne la nuit, ou bien du soleil de midi à la sortie du cinéma.

L'éblouissement d'inconfort, comme son nom l'indique, n'est pas aussi radical que l'éblouissement invalidant, mais peut avoir un impact négatif si nous y sommes soumis durant de longues périodes, ce qui arrive bien trop fréquemment.

L'éblouissement d'inconfort est divisé en deux catégories : il peut être direct ou réfléchi.

La norme CE EN 12464-1:2011 relative à l'éclairage des lieux de travail met l'accent sur deux éléments interdépendants associés à l'éblouissement :

L’UGR

La luminance à 65° de <3000 cd/m2 EN 12464-1:2011

D'autres sources incluent aussi le Code SLL et CIBSE pour l'éclairage.

Les limites recommandées pour l'éblouissement sont définies dans la norme EN 12464-1 pour diverses catégories de travail. Par exemple :

UGR <16 - Bureau de dessin technique

UGR <19 - Bureaux, écoles

UGR <22 - Ateliers, réceptions, magasins

Les facteurs qui influencent l'éblouissement comprennent :

Luminance source vs luminance d’arrière-plan : plus la source est lumineuse par rapport au niveau de lumière d’arrière-plan, plus l'éblouissement est élevé.
Position/Direction de la vue : plus l'observateur est éloigné de la source, plus l'éblouissement est élevé.
Dimension de la source : plus la taille de la source est petite pour un flux lumineux donné, plus l'éblouissement est élevé.

À l'heure actuelle, les LED sont les sources de lumières les plus brillantes utilisées dans l'éclairage général avec le plus de lumière émise par unité de surface.

Avec la tendance à la miniaturisation en cours sur le marché des LED, la taille des lots de LED a été réduite, tandis que le flux lumineux relatif a augmenté. Le résultat est une plus grande luminosité, ce qui conduit à une plus grande propension à l'éblouissement.

Mark Walshe

Directeur Technique et Qualité, LED Group Ltd.
Membre de l'Association d'éclairage d'Irlande

Références :

1. EN 12464-1:2011 – Lighting of workplaces. Part 1: Indoor workplaces
2. CIE 117:1995 – Discomfort glare in interior lighting
3. IES LM-79-08: Electrical and photometric measurements of solid-state lighting products
4. EN 13032-1:2004+A1:2012 – Measurement and presentation of photometric data of lamps and luminaires. Measurement file format.
5. EN 13032-2:2017 – Measurement and presentation of photometric data of lamps and luminaires. Presentation of data for indoor and outdoor workplaces.
6. EN 13032-3:2007 – Measurement and presentation of photometric data of lamps and luminaires. Presentation of data for emergency lighting of workplaces.
7. EN 13032-4:2015 – Measurement and presentation of photometric data of lamps and luminaires. LED lamps, modules and luminaires.
8. CIBSE SLL Code for Lighting 2012
9. CIBSE LG3

UGR ROBUS

Comment mesure-t-on l'éblouissement ?

L'éblouissement n'est pas déterminé uniquement par la source lumineuse. La configuration globale de la pièce doit également être prise en considération.

Il y a un grand nombre de variables, dont de nombreuses sont liées au site de l'installation. L'éblouissement ne peut donc pas être reconduit à une valeur unique pour un luminaire.

Par conséquent, l'éblouissement est déterminé en effectuant des essais photométriques sur un luminaire en référence à la norme CIE 117:1995 et présenté dans un tableau UGR standardisé.

Les variables du tableau UGR comprennent :

La réflectivité du mur et du plafond
Les dimensions de la pièce
La hauteur du plan de travail

L’objectif UGR<19 pour toutes les entrées du tableau n’est pas réaliste, car cela limiterait les paramètres d’autres sources de lumière et créerait d'autres problèmes. Cependant, il est possible d’avoir toutes les entrées des premières colonnes du tableau UGR, direction longitudinale et direction transversale, répondant aux critères UGR<19. Voir le tableau ROBUS SPACE UGR ci-dessous.

Il faut toutefois remarquer que la méthode UGR ne tient pas compte des géométries diagonales, mais uniquement des directions x et y.

La mesure photométrique facilite également la luminance (ou la quantité de lumière émise par unité de surface dans une direction spécifique) de la source pour assurer la conformité aux exigences de luminance de la norme EN 12464-1 (<3000 cd/m2 à 65°).

L'exigence de luminance présente dans la norme EN 12464-1 découle de l'exigence CAT 2 Louvre de la norme LG3:1989, qui a été mise à jour avec l'avènement de la technologie de l'écran anti-éblouissement.

Une méthode évidente de réalisation de l'objectif UGR<19 pour un panneau LED, par exemple, est de limiter l'angle du faisceau. Cela pourrait toutefois conduire à une réduction de l'uniformité globale de l'éclairement sur le sol, en particulier pour des hauteurs de plafond plus basses.

Se conformer aux exigences anti-éblouissement requiert un équilibre délicat. C'est là que les bons concepteurs d'éclairage entrent en jeu, en utilisant les fichiers photométriques pertinents des luminaires avec un logiciel de modélisation d'éclairage spécialisé, pour concevoir des projets qui répondent aux exigences contradictoires de l’UGR et de l'uniformité selon les spécifications.

LED Group est particulièrement exigeant quant à la réalisation de ses gammes de panneaux LED ROBUS UGR<19, en comparaison à d’autres grandes entreprises d'éclairage, qui n’adoptent malheureusement pas toutes cette approche responsable.

Par exemple, il est tout à fait trompeur de commercialiser et de promouvoir un panneau LED comme UGR<19, là où il peut être prouvé par l'analyse des fichiers photométriques dans une conception d'éclairage que le panneau atteint l'exigence UGR<19 seulement pour une pièce aux dimensions maximales de 3,2 m x 6,4 m (en supposant que la hauteur du plafond soit de 2,4 m et la hauteur du bureau de 0,8 m, et que le panneau puisse être installé avec une orientation tant transversale que longitudinale).

Pour illustration, voici ci-dessous des tableaux UGR produits dans les mêmes conditions en utilisant le logiciel de conception RELUX pour les derniers panneaux LED ROBUS SPACE UGR <19 et le dernier panneau d'une autre grande entreprise d'éclairage (Société X), commercialisé comme UGR< 19 en Irlande et au Royaume-Uni.

Les entrées UGR<19 des premières colonnes sont mises en évidence pour illustrer la disparité des performances d'éblouissement.

Bien que cela ne corresponde pas à une obligation légale, la conformité à la norme EN 12464-1 est recommandée comme bonne pratique.

Il existe un réel besoin de clarté et de transparence sur les exigences d'éblouissement sur le marché de l'éclairage, et les clients méritent au moins de savoir et de comprendre si un luminaire considéré comme UGR <19 ne fonctionne pas tel que décrit.

En attendant, il incombe aux prescripteurs d’aller au-delà des revendications et de réaliser un audit préalable, en collaborant avec les entreprises et les concepteurs d'éclairage pour sélectionner des produits qui répondent aux exigences d'éblouissement du projet.

Restez éclairé

Ne manquez plus jamais une mise à jour, des promotions ou un lancement de produit ROBUS.